lundi 17 juillet 2017

Forbidden


Auteur : Tabitha Suzuma
Édition : Milady
Prix broché : 16,90€ 
 (sortie le 22/09/17)
Prix ebook : 9,99€ 
Nb de pages : 468

Synopsis : Maya et Lochan ne sont pas des adolescents comme les autres. Élevés par une mère alcoolique et instable, ils sont livrés à eux-mêmes et n’ont d’autre choix que d’élever seuls le reste de la fratrie. Forcés de devenir adultes plus tôt que prévu, ils se soutiennent dans l’adversité et finissent par tomber amoureux. Lochan se sent seul au monde, et Maya est la seule à pouvoir le comprendre. Conscient de la monstruosité de cet amour, Lochan est prêt à tout pour bâillonner le désir et les sentiments que sa sœur lui inspire. Mais comment résister alors que Maya a besoin de lui autant qu’il a besoin d’elle ? Est-ce un crime de s’aimer si fort ?


            Je remercie Netgalley et les éditions Milady pour cette lecture. Ce roman –comme pour beaucoup j’imagine- m’intriguait fortement mais il me faisait aussi très peur…Je ne sais pas si je l’aurais acheté de moi-même, je pense que oui, mais avec appréhension. Je suis donc très reconnaissante envers Milady de m’avoir permise de lire ce roman. Je peux d’ores et déjà vous dire que ce fut une lecture juste très éprouvante émotionnellement parlant…



            Maya et Lochan sont adolescents mais vivent déjà une vie d’adulte. En effet, leur père les a abandonnés lorsqu’ils étaient encore que des enfants et depuis ce jour, leur mère se comporte de façon égoïste et n’est pas vraiment apte à s’occuper de tous ses enfants. Sa vie se résume à travailler (un peu), boire (beaucoup) et sortir draguer et faire la fête. Ce sont donc ses deux adolescents, Maya et Lochan, qui s’occupent de la maison et de leurs petits frères et sœurs. La famille essaye tant bien que mal à trouver un équilibre. Mais peu à peu, les deux adolescents vont éprouver de très curieux sentiments l’un envers l’autre…


            J’ai écris un bref résumé mais je pense que pour beaucoup, vous connaissiez déjà un peu près l’histoire ou du moins le sujet de ce roman. Je ne spoile pas en disant que ce roman met en évidence un gros tabou dans notre société actuelle, celui de l’inceste consentant. Attention, il faut bien faire la différence entre l’inceste non consenti et l’inceste consenti. Ça change évidemment tout…même si ça ne reste pas loin assez perturbant.

            J’ai lu ce livre il y a déjà presqu’un mois et je n’arrive pas à savoir si j’ai réellement aimé ce livre ou non. Ce roman me hante pas mal, j’ai du mal à le digérer, d’où le fait que j’ai laissé autant de temps avant d’écrire mon avis. Je crois que ce livre est tellement perturbant et à la limite malsain, qui est difficile de ne rien ressentir en lisant cette histoire. On en ressort obligatoirement chamboulée. Après réflexion, je ne peux pas dire que j’ai aimé ce livre. Il est beaucoup trop dérangeant à mon goût.

            De plus, j’ai quand même noté quelques points qui m’ont un peu chagrinée tout au long du roman. Je n’ai pas spécialement apprécié la plume de l’auteure. Il faut savoir que j’ai tellement entendu dire que la plume était juste magnifique que je m’attendais à plus. Au final, j’ai trouvé que l’écriture était plutôt « banale ». Jolie, certes, mais sans plus. Bien évidemment, je ne critique pas car je serai incapable d’écrire un tel roman, qu’on se comprenne bien, mais malheureusement mes attentes étaient un peu trop hautes. C’est ce qui arrive lorsqu’on entende trop d’éloges sur un roman.

            Par ailleurs, j’ai trouvé que la fin n’était pas très réaliste et survenait beaucoup trop vite. J’ai eu la désagréable sensation que l’auteure voulait à tout prix venir à cette fin-là et ça m’a un peu embêtée. Ce n’était pas naturel pour moi. Certes, la fin est grandiose et juste magnifique. C’est l’un des gros points forts (ou négatifs, ça dépend où on se situe) du roman. Mais la fin m’a un peu restée à travers de la gorge. La tournure était trop « facile » et peut-être trop prévisible ?  

            Néanmoins, malgré ces points négatifs, je ne peux nier que c’est un roman éprouvant et très émouvant. On ne sort pas indemne de cette lecture. Mon avis sur ce « tabou » est assez complexe, je n’ai pas trop d’avis à proprement parlé. Je suis plutôt ouverte d’esprit et même si j’ai trouvé mignons ensemble ; je ne pouvais m’empêcher de me sentir un peu mal à l’aise. Il aurait tellement de choses à dire sur ce sujet-là. Par exemple, à un moment, les deux adolescents se demandent s’ils éprouveraient la même chose s’ils étaient dans une famille « normale », autrement dit plus stable avec des adultes responsables qui s’occuperaient d’eux. Je crois que si la réponse est non, alors on ne peut considérer que cet amour est pathologique. Pour avoir étudié la psychologie, je vous confirme que le vécu d’une personne peut avoir des conséquences sur sa vie future. C’est pour moi, ce qui est le plus dérangeant. Je ne sais pas si c’est amour est vraiment sincère ou pas. Et je me pose encore des questions, un mois après !

            En ce qui concerne les personnages, j’ai beaucoup aimé Maya. C’est une adolescente qui écoute son cœur, peut-être un peu trop vu la situation. Quant à Lochan, c’est tout le contraire. Il pense trop avec sa tête. On voit qu’ils sont complémentaires tous les deux, dans la façon d’élever leurs frères et sœurs ; comme un couple…Je vous avais dit que c’était perturbant ! Lochan m’a un peu agacée par moment même si je comprenais sa réaction. C’est normal qu’ils doutent, bien au contraire ! Mais j’ai trouvé que pour le coup, à la fin, il a eu un comportement assez exagéré…Ce qui renvoie à mon paragraphe sur la fin, on sent que l’auteure avait déjà son idée sur la fin et particulièrement sur l’avenir du personnage…


            En bref, ce fut une lecture à la fois mitigée et émouvante. C’est très compliqué de dire ce que j’ai ressenti durant ma lecture. Dans tous les cas, je suis « contente » de l’avoir découvert et je vous conseille fortement ce roman. Certes, il est éprouvant mais c’est un roman à lire, incontestablement.  



Lu en partenariat avec


Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire