lundi 9 octobre 2017

Girlhood

Auteur : Cat Clarke
Édition :  Collection R 
Prix broché : 17,90€
Prix ebook : 12,99€
Nb de pages : 360



Synopsis : J'ai sombré quand ma sœur jumelle est morte, et mes amies m'ont reconstruite, morceau par morceau.
Depuis, je pensais que jamais rien ne pourrait nous séparer. Jusqu'à ce que débarque cette nouvelle fille...


            Je remercie les éditions Robert Laffont (collection R) et Netgalley pour ce roman. J’avais tellement envie de lire le nouveau livre de Cat Clarke, j’étais donc tellement ravie lorsque Collection R a accepté ma demande pour lire ce roman. Comme toujours, Cat Clarke ne m’a pas déçue. J’ai passé un excellent moment de lecture !!


 Mes avis sur d'autres romans de la même auteure : 

→ Cruelles
→ Revanche


            Cela fait bientôt trois ans que Harper a perdu sa sœur jumelle, celle-ci est morte après un long combat contre l’anorexie. Depuis ce jour, Harper essaye de se reconstruire petit à petit. Pour cela, elle est partie vivre en pensionnat où elle a rencontré de nouvelles amies avec qui elle s’entend parfaitement bien. Mais l’arrivée d’une nouvelle élève ? Kristy, va tout remettre en cause…

           
            Cat Clarke a tendance à aborder des sujets assez difficile et Girlhood n’échappe pas à la règle. Ici, on parle de deuil, de la reconstruction de soi mais aussi bien d’autres sujets. Néanmoins, je trouve que ce roman est le plus « soft » de tous ses romans. Je pense qu’avec Confusion, Girlhood est un bon roman pour débuter avec cette auteure si on est un peu trop sensible sur certains sujets difficiles ;)

            Harper m’a beaucoup touchée. Elle se culpabilise beaucoup par rapport à la mort de sa sœur jumelle. En effet, c’est elle qui a voulu commencé un régime et a demandé à sa sœur de le faire avec elle. Si Harper a vite arrêté ce régime, sa sœur a complètement succombé et a perdu le contrôle, pour ne jamais en sortir. Seules ses amies sont au courant, elle a fait en sorte que les autres pensionnaires ne soient au courant de rien, ne voulant pas attirer l’attention sur elle. Lors de sa dernière année de lycée, elle rencontre Kristy, une nouvelle arrivante au comportement plutôt étrange. Une amitié se créé naturellement entre elles…Mais Kristy est-elle réellement ce qu’elle prétend être ? Il n’y a pas que l’amour qui peut détruire une personne, l’amitié le peut aussi

            Ce roman fait parfois un peu froid au dos. Le comportement de Harper m’a pas mal agacée. Je l’ai trouvée un peu trop naïve et égoïste par moment. Certains événements n’auraient pas eu lieu si Harper avait simplement discuté avec les intéressées. Mais d’un autre côté, je peux la comprendre et l’auteure est tellement douée qu’elle amène ce genre de quiproquos de manière parfaitement fluide et réaliste. Néanmoins, Harper a su me toucher, de par sa culpabilisation mais aussi de par sa gentillesse. C’est une fille bien qui se retrouve juste bien malgré elle dans une situation compliquée. Elle ne sera plus à qui se fier. J’ai trouvé ses amies proches intéressantes mais pour moi, tout n’est pas la faute de Harper. Il y a un vrai problème de communication entre elles et ce qui provoquera des situations très compliquées, jusqu’à même aller au point de non-retour…

            Le roman nous laisse croire à une histoire d’adolescente plutôt banale mais on se rend assez vite compte que c’est loin d’être le cas. Tout d’abord, on a une brève apparition du bizutage assez morbide. C’est assez dommage que l’auteure n’est pas exploitée ce détail un peu plus approfondi. Ensuite, vers la fin du roman, l’histoire prend une autre tournure, un peu plus dramatique. (On n’oublie pas que Cat Clarke hein !). Ce que j’ai énormément apprécié c’est la fin qui n’est pas une fin ouverte comme nous a habituée l’auteure. On a une réelle fin avec toutes nos réponses (comme j’ai pu le reprocher pour Perdue & Retrouvée par exemple).

            Girlhood n’est pas le meilleur roman de Cat Clarke selon moi –le meilleur pour moi est Revanche et il est très difficile de surpasser ce livre- mais il est loin d’être mauvais. L’auteure aborde énormément de sujets bien exploités et qui dénonce beaucoup sur pas mal de choses telles que le bizutage, l’anorexie, etc. La liste est bien longue, et je préfère vous laisser le soin de découvrir tout ça.

            Dois-je vraiment parler de la plume de l’auteure ? J’ai dévoré ce roman en quelques heures à peine tellement l’intrigue est aussi addictive que tous ses autres romans. La plume est très agréable et se lit très vite. Cat Clarke a ce don de nous amener là où elle veut et qu’on la suit sans protester.



            En bref, j’ai adoré ce nouveau roman même si pour moi, il n’est pas le meilleur de Cat Clarke. Il comporte quelques défauts mais je trouve que Girlhood est un bon roman si on souhaite débuter avec cette auteure. Elle y parle de sujets intéressants tout en restant un peu soft. Une très belle découverte ! Et bien évidemment, je vous conseille à 100% ce roman ! (Comme tous les romans de Cat Clarke !!!). 


Lu en partenariat avec


4 commentaires :